Nos comités

La délégation générale de la marne

Châlons-en-Champagne

Philippe Comby

Je suis le petit-fils d'un Soldat français du 157 eme RI , engagé à Verdun , sur la Marne , en Meuse et à Salonique , titulaire de la Médaille Militaire et d'un Sergent-Major de l'armée italienne ayant combattu sur le Piave et aussi face aux Turcs, titulaire de l'Ordre de Vittorio Veneto . Mon enfance a été marquée par ces engagements , par ces sacrifices et jusqu'à aujourd'hui je mesure toute la dette que nous avons contracté envers ces millions d'hommes et de femmes qui , chacun à leur manière , ont tenu les lignes et servi leur Patrie . Nos morts sont toujours présents au quotidien , sachons nous rappeler de leurs sacrifices , de leurs joies et de leurs peines . 

Le culte de la mémoire des morts fait toute notre humanité , sans lui il n'y aurait qu'aveuglement et animalité : " C'est le lien du passé au présent qui fait une société " disait le philosophe Alain . "Commémorer c'est faire revivre ce qu'il y a de grand dans les morts " . Aussi mon engagement va naturellement au service de ce patrimoine mémoriel dont nous sommes les fragiles dépositaires , c'est  aussi  en conjuguant le sentiment et la raison que nous saurons préserver les valeurs authentiques qui fondent au quotidien notre République française . Travail de mémoire et devoir de mémoire sont mes deux règles intangibles qui guideront aussi mon action au Souvenir Français .

Ne nous y trompons pas : de Verdun au Bataclan le processus mémoriel est le même ; on ne saura gérer le monde des vivants que si nous savons gérer le monde des morts . Notre tâche est immense , nos tombes , nos Nécropoles , nos Ossuaires nous attendent pour continuer à vivre dans l'Immortalité . Comme le disait Alain " l'hymne aux grands morts ne cesse point " et pour moi tous les morts se valent dans leur repos qui nous est confié impérieusement . Je ferai tout mon possible pour m'acquitter de ma dette envers eux . 

Philippe Comby

 Mr Philippe Comby 

Dormans

Jean-Pierre Drouet

En Mars 2010 s'est crée le comité du Souvenir Français des cantons de Dormans, Châtillon sur Marne et Montmort soit 55 communes. J'ai accepté de prendre la présidence de ce Comité car il me paraissait évident d'entretenir le devoir de mémoire de tous ces soldats tombés sur le sol de nos communes.

Plus près de ma famille, ce sont les deux frères de ma grand-mère maternelle tombés au champ d'honneur. C'est donc pour moi et mon équipe une tâche fantastique que de transmettre aux jeunes générations ce que représente " Le Souvenir Français" au pied des nécropoles militaires, tombes individuelles, ainsi que notre Mémorial 1914-1918 de Dormans visité par ceux et celles qui ne veulent pas oublier dans le respect des valeurs de la France.

Jean-Pierre Drouet
 Mr Jean-Pierre Drouet    

Epernay

Serge Plaquin
"A nous le Souvenir à eux l'Immortalité" ; se souvenir c'est bien, Agir c'est mieux, être bénévole c'est consacrer beaucoup de temps et d'argent. 
Nos Soldats n'ont-ils pas donné leur temps en combattant et souvent leur vie, cela n'a pas de prix. A la démission du Président du Comité d'Epernay, 3 ans se sont écoulés du 1er juin 2008 au 14 septembre 2011. A la demande d'adhérents toujours actifs et de la Mairie d'Epernay, je me suis porté volontaire, et investi dans mes fonctions par le Président du Souvenir Français, le Général delbauffe, à compter du 15 septembre 2011.

Ancien combattant d'Algérie, il était de mon devoir d'oeuvrer afin que nos soldats ne retombent pas dans l'oubli, que leurs sépultures soient  toujours entretenues. 

Serge Plaquin
 Mr Serge Plaquin

Fismes

Gérard Cintrat

Mes deux grands-pères ont combattu pendant la première guerre mondiale, en France à Verdun et en Turquie à Salonique, ils en sont revenus, blessés mais vivant… mon père a combattu pendant la deuxième guerre mondiale, fait prisonnier à Dunkerques, il est revenu vivant… Ils ont pu raconter ce qu’ils ont vécus, leurs paroles ont été transmise de générations en générations, jusqu’à nous, histoire banale direz-vous, comme dans de nombreuses familles. Mais combien n’ont eu que quelques lettres, et puis plus rien…le silence… que de lire après… leurs noms sur les monuments aux morts, et nécropoles, le silence, mais pas l’oubli, voilà ce que le Souvenir Français a pour but, que leurs sacrifices ne soit pas vain, oublié. A NOUS LE SOUVENIR, A EUX L’IMMORTALITE,

Notre message et surtout notre action, à vous tous, et vous fidèles adhérents. Comme président du comité de Fismes, comme mes prédécesseurs, j’ai l’honneur de représenter le SOUVENIR FRANCAIS, je transmettrai ce message à tous et surtout à notre jeunesse, ne les oublier pas, si nous sommes libres, c’est parce qu’ils sont morts pour nous, nos libertés, nos couleurs, honorons entretenons leurs tombes, respectons leurs sacrifices, c’est notre DEVOIR.

Je citerai André Malraux « La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise... »  

                                                                 Gérard Cintrat

 Mr Gérard Cintrat

Reims

Jean Cienki

Qu’on me permette de me situer. En raison de mon âge, je n’ai pas pu servir mon Pays au Péril de ma Vie durant les conflits où la France a été impliquée au milieu du XXème siècle en Europe et Outre-mer. Ce sera mon regret éternel, je l’avoue humblement.

Il me semble avoir une dette de reconnaissance envers mon Pays et tous ses Fils qui ont porté haut l’Honneur de la France sur l’autel de la Patrie. C’est donc avec fierté et abnégation que j’ai accepté la présidence du Comité du Souvenir Français de Reims.

Mon objectif : Transmettre l’esprit du Devoir de Mémoire aux jeunes car je sais que beaucoup d’entre eux, lorsqu’ils sont guidés, s’impliquent véritablement dans les travaux de restauration des sépultures ainsi qu’aux cérémonies commémoratives. Enseignant retraité, je sais par expérience, qu’il faut être patient car à terme cela portera ses fruits.

Ma volonté de conduire au mieux ma mission est peut-être consécutive à ma situation d’enfant né dans une famille d’immigrés accueillie en France, où j’ai grandi, appris et servi. C’est bien un instituteur, convaincu du rôle social de sa fonction, qui a initié la formation du citoyen que je suis devenu. C’est pourquoi je continuerai à défendre les valeurs de notre Pays et ce sera ma manière de remercier ceux qui l’ont défendu et qui se sont sacrifiés pour nous.

Jean Cienki

 Mr Jean Cienki

Sud-Ouest Marnais

Gérard Labrune

Avec Serge FINCK Vice Président à mes côtés nous avons le devoir de faire en sorte que les victimes des guerres « Morts pour le France » ne deviennent pas avec le temps les acteurs fantômes des tragédies de l’histoire de France mais que nous nous souvenions de l’ampleur du sacrifice qu’ils ont dû consentir pour nos libertés et la paix.

Il nous faut faire en sorte que chaque adhérent soit l’Ambassadeur du Souvenir auprès des jeunes générations qui nous cotoient et dise que les guerres, derrière les victoires ou les défaites, engendrent l’horreur de la mort, de la mutilation, des veuves et des orphelins et ne sont pas simplement des faits d’armes couchés sur le papier glacé des livres d’histoire. 

Gérard Labrune


 Mr Gerard Labrune 
 L'agenda du comité

Vitry-le-François

Laurent Burckel

« Qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. »

Cette citation du Maréchal Foch résume assez bien ma pensée au moment où j'accepte de prendre la présidence du Comité Cantonal de Vitry le François.
Découvrir, apprendre et transmettre sont quelques mots clefs dans mon quotidien d'enseignant mais ils le seront tout autant pour accomplir les missions du Souvenir Français.
Passer le témoin de la mémoire contribue à relier les générations, telle sera ma quête.

Laurent Burckel