Bienvenue sur notre site

Ronds-points, rues et places

Les gilets jaunes ont fait entrer les ronds-points dans l’actualité quotidienne des Français. Ils le sont aussi dans celle de notre association ! Des ronds-points en effet portent le nom du Souvenir Français, ainsi que se sont plus à le rappeler les journaux à l’occasion de leur occupation.

" Leur déambulation sur la principale route d’accès a provoqué quelques perturbations au niveau de la circulation. Ils ont ensuite effectué divers points de rassemblements et manifestions au son de « Macron démission » au rond-point du Souvenir Français, sur la place Barthelon, devant la mairie, devant la gendarmerie, et sur la place de la gare SNCF, à chaque fois sans incident, mais les personnels de la gendarmerie et de la police municipale veillaient." Embrun, le 30 novembre 2018.

Et ces noms ont un avenir ! Ainsi à Lannemezan, un rond-point portera prochainement le nom de notre association. Les baptêmes de rues, de places et de ronds-points prolongent ainsi le XXème siècle qui fut marqué par une intense politique d'inauguration, liée à la fois au développement des activités qui nécessitaient une localisation précise des habitants par l’explosion de l’urbanisation et par la création de nouvelles voies de circulation. Le choix de ces dénominations s’inscrit toujours dans un même schéma, une association répond ou non à une proposition municipale de création. De nombreuses associations ont conduit des campagnes de baptêmes de rues : plus de 2000 voies pour l’association des anciens de Verdun, plus de 4000 voies pour les associations gaulliennes (dont la fondation Charles de Gaulle), des milliers de voies Leclerc et de Lattre pour les associations Rhin et Danube et de la 2ème division blindée. La génération des associations d’anciens combattants d’Algérie a également massivement participé à ces campagnes de dénomination tant à travers les rues du 19 mars pour la FNACA que pour celles des anciens combattants d’Algérie pour l’UNC.

Le Souvenir Français est hier comme aujourd’hui un acteur actif de cette politique toponymique. 497 places et rues portent le nom du Souvenir Français dans 91 départements. Et cette politique demeure à l’ordre du jour.

Les ronds-points s’inscrivent aussi dans la mémoire combattante !

Serge BARCELLINI
Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l'association "Le Souvenir Français"

la revue N°513

 Notre président

Pierre-Marie Zélia Delaborde
Pierre-Marie Zélia Delaborde
Délégué Général 
du
Souvenir Français de la Marne

 Votre Webmaster

Christophe Cole
Webmaster

La Boutique